Biographie

Hello, je suis Anne Marie, bienvenue sur mon blog.

Recent posts

Nos abonnés sur les réseaux sociaux

1,520FansLike
1,207FollowersFollow
845FollowersFollow

Le rôle bénéfique de la vitamine C sur le corps

Le rôle bénéfique de la vitamine C sur le corps

Il a toujours été entendu parler de la vitamine C mais, malgré cela, tout le monde ne connaît pas son rôle, ses avantages et ses sources à partir desquels elle peut être obtenue. Voyons ensemble quelles sont ses caractéristiques et les effets négatifs associés à son excès ou à sa carence.

VITAMINE C : QU’EST-CE QUE C’EST ET DANS QUEL cas EST-IL UTILISÉ

La vitamine C — également connue sous le nom d’ acide ascorbique — est un micronutriments qui appartient au groupe des vitamines solubles dans l’eau, c’est-à-dire les substances solubles dans l’eau. Cela signifie que ce dernier ne peut pas être stocké par le corps, mais il est nécessaire de consommer des aliments cycliques qui le contiennent.

La fonction de la vitamine C est liée à la croissance et à la régénération des tissus corporels. Ce dernier — en fait — aide le corps dans la production de collagène, une protéine ayant un rôle central dans la production du cartilage, des tendons, des ligaments et des vaisseaux sanguins. Un tel acide est nécessaire pour le soin des plaies et pour la réparation des os et des dents.

En outre, ce micronutriments aide le corps à absorber le fer de différentes sources. Comme d’autres vitamines, C joue également un rôle important pour la santé du corps grâce à sa fonction antioxydante : il aide à contrecarrer la production de radicaux libres et à renforcer le système immunitaire.

L’

acide ascorbique est contenu dans les aliments ingérés et est transporté dans les tissus par les fluides corporels. Une partie de ce micronutriments (environ 20%), est ensuite éliminée au niveau du rein, c’est-à-dire par l’urine. La vitamine s’accumule à petites doses dans les tissus du corps, en particulier dans le foie, le cerveau, les muscles et les surrénales.

Il est intéressant de savoir comment certains animaux sont capables de synthétiser eux-mêmes une telle vitamine, tandis que les hommes ont besoin de l’obtenir de la nourriture et d’autres sources. De bonnes sources d’acide ascorbique sont les fruits et légumes frais et, dans certains cas, les compléments alimentaires. Mais voyons spécifiquement ce que seuls les aliments contenant une bonne dose de micronutriments en question.

ALIMENTS EN VITAMINE C DANS LESQUELS IL EST CONTENU

Comme mentionné précédemment, les fruits et légumes sont la meilleure source de type vitamine C.

Bien que l’orange soit le fruit par excellence connu comme une source de cette vitamine, il existe en fait de nombreux aliments riches en ce micronutriments. Voici le tableau des aliments riches en vitamine C, qui décrit 15 aliments à consommer pour remplir cette ressource.

TABLE ALIMENTAIRE tr>

NOURRITURE QUANTITÉ DE VITAMINE C (MG) /100 GR Poivrons 128 Kiwi 93 Brocoli 89 Citrons 80 Taccole 60 Chou-fleur 60 Fraises 59 Oranges 53 Choux de Bruxelles 40 Mandarines 30 Mangue 30 Épinards 25 Ananas 25 Chou noir 18 Foie de poulet 13

Nous avons donc montré comment la vitamine C est contenue dans différents aliments facilement disponibles. Il convient de prendre en compte que les propriétés d’une telle vitamine sont détruites ou diminuées par la chaleur. Il est donc conseillé de ne pas cuisiner — ou cuire le moins possible — des aliments si vous avez l’intention d’obtenir le maximum en termes de vitamine C.

Il est également bon de savoir quelles sont les doses quotidiennes recommandées d’acide ascorbique à prendre. Comme nous allons plonger plus tard, il est recommandé de ne pas rencontrer de déficits ou de supervisions de ce micronutriments. En fait, ces deux dernières conditions peuvent entraîner des symptômes différents et une gêne corporelle. Alors voyons ensemble quelles sont les doses d’ingestion suggérées.

QUANTITÉ DE VITAMINE C À PRENDRE QUOTIDIENNEMENT

La quantité de vitamine C à prendre par jour dépend d’une variété de facteurs, principalement de l’âge de la personne, du sexe et du tabagisme ou non. Le tableau ci-dessous montre les quantités recommandées. En ce sens, nous soulignons comment les quantités doivent être comprises comme indicatives et que, pour tout doute, il est nécessaire de consulter un médecin expérimenté dans ce domaine.

ÂGE MÂLES FEMELLES
0-6 mois 40 mg 40 mg
0-17 mois 50 mg 50 mg
1-3 ans 15 mg 15 mg
4-6 ans 25 mg 25 mg
9-13 ans 45 mg 45 mg
14-18 ans 75 mg 65 mg
+19 ans 90 mg 75 mg

Ici, on peut noter que la quantité de cette vitamine suggérée ne varie pas entre les mâles et les femelles jusqu’à 13 ans alors que, à partir de 14 ans, les femelles doivent prendre une plus petite quantité que ce micronutriments.

Contrairement, en cas de grossesse ou d’allaitement, la quantité suggérée pour les femmes augmente, atteignant respectivement 80-85 mg et 115-120 mg. Qui fume alors, a besoin d’un niveau plus élevé de mo réduit la quantité de vitamine absorbée.

Mais quels sont les risques possibles associés à une mauvaise consommation de vitamine C ? Voici quelques-uns des symptômes liés à un excès et un déficit de cette vitamine.

EXCÈS DE VITAMINE C : EFFETS POSSIBLES

Unapport excessif d’ acide ascorbique qui peut survenir à la suite d’un surdosage de suppléments ou d’une alimentation déséquilibrée, peut entraîner l’apparition de complications rénales (telles que des calculs rénaux). Cela se produit puisqu’un excès de su0 peut bloquer l’expulsion des déchets du corps.

Un autre des effets négatifs associés à un apport trop élevé de vitamine une telle vitamine, est le stress digestif, causé par un régime alimentaire trop riche. Les symptômes sont ressentis au moment où sa quantité dépasse 2000 mg par jour et, généralement, sont :

  • — diarrhée ;
  • — nausées et vomissements ;
  • — crampes abdominales ;
  • — maux de tête et insomnie.

En outre, l’apport de ce micronutriments favorise l’absorption du fer. Ainsi, la surconsommation provoque aussi indirectement un excès de fer.

Une étude a montré quel’absorption du fer était augmentée de 67 % en même temps que 100 mg de vitamine C dans le même repas. Les effets liés à l’excès de fer peuvent inclure : dommages au cœur, au foie, au pancréas, à la thyroïde et au système nerveux central.

Malgré cela, il est bon de souligner que cette condition de surabondance de fer ne se produit pas toujours à moins qu’elle ne soit liée à la prise de suppléments.

Nous avons donc vu les effets possibles dépendants de l’apport excessif de ce micronutriments. Voyons maintenant quels sont les effets associés à sa carence.

CARENCE EN VITAMINE C : EFFETS POSSIBLES

Comme mentionné ci-dessus, la vitamine C est un nutriment qui n’est pas stocké dans le corps, mais doit être consommé régulièrement, ainsi que pour prévenir toute lacune de ceux-ci.

Les facteurs de risque les plus courants d’une carence en vitamine de type C sont une mauvaise alimentation, l’alcoolisme, l’anorexie, les troubles mentaux, le tabagisme et la dialyse. Les vrais symptômes liés à cette condition peuvent prendre des mois pour se manifester.

Il est donc important de prêter attention à certains signaux de l’alarme. Qu’est-ce qu’ils sont ?

peau rougie : lorsque le corps est affecté par une carence en vitamine de type C, les petits vaisseaux sanguins qui se trouvent à la surface de la peau deviennent fragiles et se brisent, « P1″>peau sèche et blessée : vitamine de type C joue un rôle important antioxydant et régénération de la peau. Par conséquent, en cas de carence, la production de collagène lié à elle, peut conduire à une peau endommagée et sèche.

Lividi : ces derniers sont causés par une mauvaise production de collagène. Cela implique que les vaisseaux sanguins sont plus fragiles et ont tendance à se casser facilement, provoquant des ecchymoses.

Os fragiles : Une faible consommation de vitamine C peut affecter la santé des os et augmenter le risque de fractures et d’ostéoporose.

Perte des dents et des saignements des gencives – ces derniers deviennent enflammés, faibles, et leurs vaisseaux sanguins se cassent facilement. Les dents tombent à leur tour en raison de l’état qui afflige les gencives.

Faible fonctionnement immunitaire : des études ont montré que la vitamine de type C aide certaines cellules immunitaires du lot contre les infections et les agents pathogènes. En cas de carence de ce micronutriments, il y a un risque accru d’infection.

Anémie persistante : qui provoque souvent la pallidité, la fatigue, des difficultés respiratoires pendant l’entraînement, la peau sèche et les cheveux, des maux de tête.

La

carence en vitamine C conduit à une mauvaise absorption du fer, affectant ainsi son métabolisme.

Gain de poids non lié à des causes claires : L’acide ascorbique aide à réguler la libération des graisses et à réduire le stress et l’inflammation. On ne sait toujours pas comment fonctionne cette relation de cause à effet.

En plus des symptômes liés à un excès de vitamine C, n’hésitez pas à contacter votre médecin en cas de rétroaction des symptômes énumérés. Il est bon de se rappeler que ceux-ci ne se manifestent pas immédiatement, mais qu’ils apparaissent généralement après au moins 3-4 mois d’un régime faible en vitamine C.

Maintenant que vous connaissez tous les avantages et les contre-indications de cette vitamine essayer de structurer votre alimentation de sorte qu’il contient la bonne consommation de fruits et légumes, en gardant à l’esprit les doses suggérées.

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT ÊTRE INTÉRESSÉ PAR :