Biographie

Hello, je suis Anne Marie, bienvenue sur mon blog.

Recent posts

Nos abonnés sur les réseaux sociaux

1,520FansLike
1,207FollowersFollow
845FollowersFollow

Aliments brûlés : pourquoi est-il cancérogène ?

Notre corps dispose de mécanismes de défense qui nous avertissent lorsque nous mettons en place des comportements qui peuvent nuire à la santé. Le sens de l’odorat en particulier est aussi un sens développé dans notre espèce, qui nous aide littéralement à sentir toute contamination alimentaire, parce que l’ odeur de la nourrituretransmet des informations essentielles sur la santé ou non de la même.
La cuisson des aliments nous protège contre les empoisonnements qui pourraient résulter de la contamination par des agents microbiens, par exemple des bactéries et des parasites. Cependant, certaines façons de cuisiner les aliments favorisent la production de substances toxiques pour le corps. Par exemple, les aliments qui sont cuits à des températures élevées ont dans certaines parties une couleur noire brûlée, un signe que vous êtes allé trop loin dans la cuisine parce qu’avec la brûlure ils ont produit des substances toxiques. Par exemple, si la viande est noircie, des amines hétérocycliques sont formées, si les glucides acrylaminde, si les lipides et les peroxydes. Au fil des ans, ces effets cumulatifs pourraient augmenter le risque de développer un cancer.

L’acrylamide en particulier est un composé qui libère de la cuisson de nombreux aliments à des températures très élevées supérieures à 120 degrés. Donc, rien ne change le type de four que nous utilisons qui peut être indifféremment à bois ou électrique. En fait, l’odeur caractéristique des aliments cuits que nous aimons tant découle de la soi-disant réaction de Maillard qui donne naissance à des composés bruns qui ont comme caractéristique d’avoir l’odeur du pain fraîchement cuit. Il suffit de penser aux aliments de consommation quotidienne tels que le pain, les céréales pour le petit déjeuner. Aliments frits ou rôtis.

En particulier en 2007, le projet européen Heatox Project (Heat-Generated Food Toxicants : Identification, Caractérisation, and Risk Minimization) a montré que « l’acrylamide est exposé au risque de cancer des êtres humains ». Certaines recommandations proviennent également de l’ American Institute for Cancer Research, selon laquelle nous ne devrions jamais manger de viande brûlée pour éviter de nous exposer à des substances potentiellement cancérogènes. Cela est particulièrement vrai pour certains aliments qui font partie intégrante de l’alimentation tels que le pain, les pâtes, les pizzas, les céréales, les biscuits de pommes de terre. Cependant, il convient de souligner, afin de dissiper le risque d’alarmisme inutile, que si cela se produit de temps en temps il n’y a pas de risque, l’important est que cela ne devienne pas une habitude.

Par conséquent, il est préférable d’éviter de soumettre les aliments à des températures trop élevées et, dans tous les cas, éviter les parties des aliments noircis afin de ne pas prendre de risques. Le problème peut être évité si vous préférez cuisiner des aliments avec ou de la vapeur qui nous permettent par exemple de ne pas disperser les sels minéraux, alors qu’il serait limité à la cuisson d’aliments grillés, frits, grillés ou grillés. Ce dernier, en plus de noircir les aliments avec la fumée libère également de la dioxine. La viande en particulier serait une bonne pratique pour la mariner, non seulement pour aromatiser en ajoutant des épices, mais parce que c’est une cuisine qui préserve la santé.
Dans tous les cas, nous pouvons observer quelques petites étapes pour réduire les risques avec ces cuisson à des températures élevées : réduire la cuisson de quelques minutes, de sorte que la nourriture sera indolore mais Il ne brûlera pas. Évitez également les friteuses à air chaud car elles produisent plus de 30 à 40 % d’acrylamide en plus que les friteuses à huile.